Switch Language

Cicatrisation: les meilleurs conseils

Les petites plaies sont quasi inévitables dans la vie quotidienne: Un duel trop appuyé entre footballeurs, un couteau qui dérape en coupant des légumes dans la cuisine, un contact involontaire avec le côté brûlant du fer à repasser ou un visage écarlate après un bain de soleil sur le balcon. C’est alors le moment de traiter la plaie: Généralement, cela peut se faire à la maison à condition d’avoir ce qu’il faut dans son armoire à pharmacie.

Types de plaies ne nécessitant pas un traitement médical

Les blessures légères affectant uniquement la couche supérieure de la peau (épiderme) peuvent la plupart du temps être traitées à domicile et la cicatrisation se fait généralement sans problème. Il peut s’agir par exemple d’écorchures, fréquentes notamment chez les enfants dans le feu de l’action ou chez les adultes pratiquant un sport très physique ou lors de travaux de bricolage. De même, des coupures légères, telles qu’elles arrivent souvent en cuisine, n’ont généralement pas besoin d’un traitement médicales, tant qu’elles ne sont pas profondes.

En général, la prise en charge d’un coup de soleil et de légères brûlures, peut être effectuée à la maison si la peau n’est rougie, enflée ou échauffée qu’en surface. En revanche, en cas d’apparition de cloques, la blessure devrait être soignée par un médecin, car il s’agit alors probablement d’une brûlure du 2e degré.

Le traitement adapté des plaies

Une mère pose un pansement autour du doit d’un enfant pour assurer une meilleure cicatrisation.

Le traitement initial de la plaie joue un rôle primordial dans le processus de cicatrisation. Il permet d’éviter une infection potentielle et des problèmes de cicatrisation. Pour ce faire, la plaie est d’abord nettoyée avec précaution avec de l’eau. Si elle saigne, il ne faut pas stopper immédiatement le saignement, car les bactéries présentes dans la plaie sont également évacuées avec le sang. Au bout d’un moment, le processus de coagulation naturelle commence et le saignement s’arrête.

Des types de plaie comme des petites blessures superficielles doivent d’abord être traitées avec un spray vulnéraire désinfectant contenant p. ex. de la chlorhexidine. Ce principe actif antiseptique tue un grand nombre d’agents pathogènes potentiels de façon à éviter une infection et à déclencher le processus de cicatrisation naturelle.

La plaie ouverte nettoyée et désinfectée peut alors être recouverte d’un pansement adhésif respirant. En cas de blessures plus importantes, une compresse stérile est appliquée sur la plaie et fixée avec une bande de gaze. La plaie reste ainsi protégée des germes jusqu’à ce que la peau ait formé une croûte naturelle servant de bouclier de protection.

Après les premiers soins, le processus de guérison peut être soutenu par des produits favorisant la cicatrisation tels qu’une crème cicatrisante contenant du dexpanthénol. En cas de plaies plus profondes avec risque de formation d’une cicatrice, vous pouvez aussi utiliser ultérieurement des produits spéciaux pour soigner les cicatrices. Ces derniers permettent d’avoir une surface plus lisse rendant les cicatrices moins visibles.

En cas de brûlures légères, il convient de refroidir la peau rapidement sous l’eau courante tiède pour limiter autant que possible l’atteinte des cellules cutanées. Ensuite, vous pouvez apaiser la brûlure avec un produit hydratant rafraîchissant. Les sprays légers s’avèrent particulièrement pratiques, car il n’est pas nécessaire de masser la peau pour faire pénétrer le produit et éviter toute irritation.

Dans la mesure du possible, la peau brûlée ne doit pas être exposée directement au soleil.

Bien soigner les plaies

Quelles sont les trois étapes essentielles dans la prise en charge des plaies? Cliquez ici pour le découvrir et obtenir d’autres conseils utiles !

Prise en charge des plaies

Les phases de cicatrisation

Pansement au genou

On distingue trois phases de cicatrisation:

Phase inflammatoire: cette phase, appelée aussi phase exsudative, est la première étape de la cicatrisation. L’organisme se défend contre la pénétration de germes par la sécrétion d’exsudat et active les thrombocytes (plaquettes sanguines). Ces derniers s’agglutinent entre eux et font coaguler le sang. Ensuite, le «commando de nettoyage», autrement dit les macrophages, appelés également phagocytes ou cellules dévoreuses, interviennent pour nettoyer la plaie et stimuler sa cicatrisation. Des produits antiseptiques peuvent être utilisés à ce stade pour réduire le risque d’infection et favoriser ainsi la cicatrisation.

Phase de réparation: au bout de quatre jours environ, la deuxième phase de cicatrisation commence avec la formation d’un nouveau tissu. A ce stade, la cicatrisation peut être favorisée par un traitement par des principes actifs tels que le dexpanthénol.

Phase de régénération: Au bout d’une à quatre semaines environ, la plaie commence à se refermer avec de nouvelles cellules épithéliales (cellules cutanées) et à cicatriser. Une cicatrice peut ensuite apparaître. La cicatrisation peut durer plusieurs mois suivant la taille et la gravité de la plaie. Des produits spéciaux pour les soins des cicatrices peuvent alors être utilisés comme soutien.

Image