Veuillez noter les informations obligatoires.
Arzthelferin verbindet Arm zur besseren Wundheilung.

Traitement initial des plaies qui saignent en cas d’éraflures, de coupures et d’écorchures

Mädchen versorgt ihre Wunde

Les coupures et les écorchures ont en commun le fait de saigner plus ou moins abondamment. Alors que les coupures peuvent devenir dangereuses, notamment en raison de leur profondeur entraînant une lésion plus importante des vaisseaux sanguins, la surface de peau lésée est nettement plus grande en cas d’écorchure. Du fait que les terminaisons nerveuses situées en dessous de la couche cutanée écorchée sont mises à nu, ces plaies peuvent être particulièrement douloureuses.

Pour ces deux types de plaies, le traitement comprend trois étapes.

 

 

1re étape du traitement de la plaie: nettoyer la plaie

Avant de soigner la plaie, lavez-vous soigneusement les mains. Nettoyez ensuite la plaie avec un linge propre et sec ou sous l’eau courante tiède ou froide. Pour terminer, séchez la zone touchée en la tamponnant délicatement. Si des corps étrangers de grande taille tels que des éclats de verre sont enfoncés dans la plaie, laissez-les et consultez un médecin. Vous pouvez utiliser une pincette pour retirer les petits cailloux ou éclats de verre ou de bois.

2e étape du traitement de la plaie: désinfecter la plaie

La deuxième étape consiste à désinfecter la plaie. Une fois débarrassée des souillures grossières, la lésion est traitée avec une crème cicatrisante antiseptique spéciale ou un spray vulnéraire. Ces produits agissent contre les agents pathogènes ayant éventuellement pénétré dans la plaie.

3e étape du traitement de la plaie: recouvrir la plaie

En conclusion du traitement initial, recouvrez la plaie. Sinon des saletés et des germes risquent de pénétrer dans la plaie ou la lésion refermée à la surface peut se réouvrir en cas d’inattention.

Suivant la nature et la taille de la plaie, vous avez le choix entre différents types de pansements: pansements adhésifs, compresses stériles ou bandes de gaze. Les matériaux de pansement modernes sont conçus de manière à laisser respirer la peau. Le pansement doit être changé régulièrement.

 

Autres conseils pour le traitement d’une plaie

Même si cela peut impressionner au premier instant, il est recommandé de laisser d’abord brièvement saigner la plaie. Les germes sont ainsi évacués de la plaie, ce qui réduit le risque d’infection. Ensuite, notamment en cas de saignement abondant, un pansement compressif, par exemple avec une compresse, peut être appliqué pour arrêter le saignement. Si la plaie continue de saigner avec le pansement compressif, il est préférable de consulter un médecin.

Après le traitement initial de la plaie, lorsque la peau commence à se refermer, vous pouvez favoriser le processus de guérison avec une crème cicatrisante spéciale. A cet effet, le dexpanthénol a fait ses preuves en tant que principe actif, car il stimule la formation de nouvelles cellules cutanées et soutient ainsi le processus naturel de guérison.

Les éraflures et les écorchures sont fréquentes chez les enfants. Le traitement de la plaie peut s’avérer difficile quand les petits ont peur que cela leur fasse mal. Souvent, cela peut aider d’expliquer d’abord exactement à l’enfant chaque étape de la procédure et de le prévenir que ça peut faire un peu mal pendant quelques instants mais que ça ira vite mieux après. Les enfants un peu plus âgés peuvent aider lors du traitement de la plaie, p. ex. en appliquant eux-mêmes le pansement adhésif. Les pansements colorés pour enfants consolent et redonnent le sourire.

Désinfection des plaies

Une plaie ouverte doit toujours être désinfectée afin de ne laisser aucune chance aux bactéries et à d’autres agents pathogènes.

L’important >>

Les phases de cicatrisation

Après une blessure de la peau, la cicatrisation se déroule en trois phases. Quelles sont-elles?
En savoir plus >>

Une cicatrisation plus rapide

Pour accélérer la cicatrisation, il faut avant tout un milieu humide. Que cela signifie-t-il?

En savoir plus >>

Bepanthen® Plus
Catégorie: Médicament
Présentation: Bepanthen® Plus Spray vulnéraire: spray de 30 ml
Bepanthen® Plus Crème: tube de 30 g ou de 100 g
Ce sont des médicaments autorisés. Lisez les notices d’emballage.

Bepanthen® Onguent
Catégorie: Médicament
Présentation: tube de 30 g ou de 100 g
Ce sont des médicaments autorisés. Lisez la notice d’emballage.

Bepanthen® Crème
Catégorie: Médicament
Présentation: tube de 30 g ou de 100 g
Ce sont des médicaments autorisés. Lisez la notice d’emballage.

Bepanthen® Gel Anti-cicatrice
Catégorie: Dispositif médical
Présentation: distributeur de 20 g avec bille de massage
Lisez la notice d’emballage.

Bepanthen®Spray mousse
Catégorie: Dispositif médical
Présentation: Flacon vaporisateur de 75 ml
Lisez la notice d’emballage.

Bepanthen® Collyre
Catégorie: Dispositif médical
Présentation: 20 monodoses de 0,5 ml, 1 flacon compte-gouttes de 10 ml
Lisez les notices d’emballage. Collyre monodoses, Collyre flacon compte-gouttes.

Bepanthen® Onguent nasal
Catégorie: Médicament
Présentation: Emballage de 10 g (2 tubes de 5 g)
C’est un médicament autorisé. Lisez la notice d’emballage.

Bepanthen® Derma Lipstick
Catégorie: Cosmétique
Présentation: Stick de 4.5 g

Bepanthen® Sensiderm Crème
Catégorie: Dispositif médical
Présentation: Tube de 20 g ou de 50 g
Lisez la notice d’emballage.

Bepanthen® SensiDaily Baume protecteur
Catégorie: Cosmétique
Présentation: tube de 150 ml
Lisez la notice d’emballage.